Marie et son séjour aux USA !

2

 

« Cela va bientôt faire cinq mois que je suis arrivée aux Etats-Unis, et je dois dire déjà ! Comme je viens de le dire le temps s’écoule à une vitesse, c’est incroyable comme je ne le vois pas passer. 

Je suis très contente de mon séjour jusqu’à aujourd’hui, et vraiment aucun regret d’avoir fait le choix de suivre cette aventure ! 

Tout se déroule très bien avec ma famille d’accueil, j’ai eu un très bon accueil de leur part et mon boulot est loin d’être le bagne. Je peux dire que je suis vraiment chanceuse d’être là, aux Etats-Unis, en tant que jeune fille au pair. 

LES DEBUTS

   * Alors oui, par contre, en effet les débuts sont durs ! Le jetlag/fatigue, la barrière de la langue et ce phénomène « homesick » qui est quelque chose qui ne se contrôle pas. Et je pense qu’il est différent suivant les personnes. Pour ma part même si j’ai toujours été heureuse d’être là et que je me sens bien avec ma famille, il y avait des jours où je me sentais fatiguée, ou triste (et sans raisons particulières, donc je pense homesick). Et le lendemain je pouvais avoir la pêche et être de super bonne humeur. Voilà, donc je pense pendant peut-être les trois premiers mois j’ai eu des petits cycles comme ça de variations d’humeur. Mais après je n’ai pas été au point de pleurer ma famille, mes amis et la France.  J’ai peut-être eu un petit coup de blues une fois, mais rien de bien méchant. Juste des variations de « mood ». Mon corps/organisme a mis un peu de temps aussi en revanche pour s’adapter au jet lag (peut-être deux mois avant de pouvoir réussir à dormir une nuit bien complète). 

 * Au début de cette aventure, ce qui peut-être difficile aussi c’est l’adaptation au rythme de la famille et à leur mode de fonctionnement surtout. J’ai pu constater que les américains étaient très famille, très cercle privé. Ils ont toujours été très gentils avec moi, très corrects, je n’ai rien à dire, mais c’est vrai que j’ai été un peu surprise qu’ils ne cherchent pas vraiment à m’intégrer entièrement à leur cercle familial. 

 

Au début je me sentais mal par rapport à ça, et j’avais ce ressenti d’être un peu comme « rejeté » et du coup je me demandais si c’était parce que je ne faisais pas les choses bien, si quelque chose n’allait pas. Et comme ma host mum travaille beaucoup, je ne la vois pas beaucoup du coup et c’est vrai que la communication été assez limitée et je me posais beaucoup de questions. Au début on n’ose pas trop, on ne sait pas si notre travail est ok pour la famille, s’ils veulent que l’on change quelque chose. Et je me sentais mal car j’avais peur de faire les choses mal.

3

Après avoir discuté de ça avec mes copines au pairs, j’ai compris que ce n’était pas uniquement que mon cas, qu’il ne fallait pas que je le prenne personnellement en fait. Mise a part quelques familles très très proches de leurs au pairs, dans la majorité des cas c’est comme ça. 

 

Alors j’ai compris que ce n’était pas méchant de leur part, que c’était juste leur mode de fonctionnement. Et maintenant je ne le vis plus mal et je ne me sens plus mal à l’aise. Il faut juste le comprendre et ne pas se sentir « rejeté » car ce n’est pas dans leurs intentions finalement. 

Une fois que ces petits « désagréments » sont passés ce n’est que du positif !!!! 

 

 * Les premier1s temps forcément la barrière de la langue est difficile, c’est dur de s’immerger dans un monde où tout est uniquement en anglais ! Les premières semaines, ça m’arrivait d’avoir mal à la tête le soir tellement c’était intense. Mais je suis plus que persuadée que c’est le meilleur moyen d’apprendre une langue, l’immersion totale  ! Je sens que depuis un bon mois j’ai fait de réels progrès et je me sens beaucoup plus à l’aise désormais pour parler avec les américains. Même des au pairs que je n’avais pas vu depuis un moment ont trouvé que je parlais mieux etc. Parfois on se dit qu’on progresse pas, que ça met du temps, mais il faut savoir être patient je pense, car on ne se rend pas vraiment compte. 

 * Et oui encore une choses, je pense qu’il est important de se faire des contacts et des copines au pairs rapidement pour éviter de rester seule  à la maison les premiers temps. C’est important dans le processus de s’entourer et de se faire des connaissances autres que sa famille. Et une fois que tout ça est mis en place il n’y a plus qu’à profiter ! 

 

MES IMPRESSIONS SUR LE PAYS

 4* Ah les Etats-Unis est sa folie des grandeurs ! C’est bien réel. Mais franchement j’adore, c’est ça les USA et je continue encore à m’émerveiller dans ce pays. C’est un vrai dépaysement, et c’est d’ailleurs ce que j’attendais en choisissant les USA. 

Particulièrement, je vis à Washington DC, et vraiment j’adore cette ville. Il y a tellement de choses à faire et à voir ici. Beaucoup d’événements, de festivals, concerts, de possibilités pour les activités sportives, une très grande richesse patrimoniale et architecturale (beaucoup de musées gratuits), une possibilité infinie pour le shopping (pour notre plus grand bonheur), une diversité de quartiers, des tonnes de restaurants de différentes nationalités, des maisons splendides etc.. 

Ce que j’adore aussi aux USA c’est la possibilité de voyager assez facilement à7 travers le pays  et le fait que l’on rencontre vraiment des personnes du monde entier, ce qui est tellement enrichissant et intéressant !

*En revanche un gros POINT NOIR sur ce pays, qui ne va pas vous surprendre, mais l’alimentation. Je pleure ma nourriture française et ma nourriture saine surtout !! 

 C’est vraiment le pays de la junke food, des OMG, des plats préparés, du tout possible niveau nourriture et dela tentation !!!! Je ne pensais pas autant honnêtement, mais qu’est ce que les américains mangent mal et alors vraiment mais à toute heure de la journée. Les restaurants sont ouverts tout au long de la journée et on peut y voir du monde vraiment tout au long de la journée. C’est dingue ! 

Du coup c’est un peu un problème pour nous Européens qui n’avons pas l’habitude de manger comme eux, et encore plus quand on est gourmand.. Pas de surprise ici les kilos s’attrapent très vite et ce qui peut fait que la prise de poids devient réellement une angoisse ! Après avoir discuter avec certaines au pairs, certaines ont pris jusqu’à 15 kilos ici. Ce qui est énorme et flippant !!! Du coup ça calme, et on revient vite à la raison et à une alimentation « saine ». 

Quand je suis arrivée dans ma famille j’ai pu constaté qu’ils n’étaient pas fans des légumes et fruits, quasiment aucuns dans le frigo. Principale nourriture :  plats préparés, nourriture mexicaine,  gateaux apéros, tacos, crackers & co, chickens nuggets, pizzas etc.. En bref tout ce qui est nourriture instantanée ! J’ai pu constater que les américains n’ont pas du tout ce plaisir de cuisiner comme nous nous pouvons avoir. Ils n’ont pas ce plaisir et ne prennent pas le temps. (Même pour les gateaux, ça reste une préparation toute prête à laquelle on y ajoute un peu de lait et de beurre et hop au four).

Cependant j’ai parlé avec ma famille et je leur ai expliqué que je m’alimentais principalement de légumes et fruits et que j’avais besoin d’en manger beaucoup et de les varier. Heureusement ma host mum n’y a vu aucun inconvénient, et désormais c’est moi qui fais les courses et je peux m’acheter ce que je veux pour manger. J’ai également pris la décision de m’inscrire dans une salle de sport pour compenser mes petits excès de gourmandises du week-end (restaurants ou glaces). Je pense qu’ici c’est très simple de prendre du poids et dur de le perdre. Il faut donc en avoir conscience. Mais forcément les premiers mois comme tout est nouveau et qu’on veut tester à tout c’est un peu inévitable, il faut juste se reprendre à temps. Je ne sais pas combien de poids j’ai pris en réalité depuis mon arrivée car je n’ai pas de balance ici. Mais je pense que j’ai du prendre peut-être deux kilos au moins.

CONTACT SUR PLACE

Pour ma part j’ai une conseillère locale qui est adorable !! C’est une personne pleine de motivation, avec beaucoup de bonnes idées pour nos meetings mensuels.  C’est top et du coup ça motive à aller aux meetings. Elle est très impliquée honnêtement et réponds toujours très vite à nos mails. 

Il y a un réel suivi des au pairs sur place, elle nous contacte minimum une fois par mois pour savoir si tout est toujours ok, et à côté de ça comme je le disais si on besoin de quelque chose on peut toujours compter sur elle. Donc rien à n’a redire sur le contact sur place, c’est ok !

VOTRE AGENCE OLIVER TWIST

J’ai eu un très bon contact avec votre agence, tout a été toujours bien. Réactivité dans les réponses à mes questions. Rien n’a redire aussi. C’est votre ancienne directrice Anne Rougier qui s’est occupée de mon dossier, et elle a toujours été impliquée, très bien et me répondait très rapidement, donc encore une fois je la remercie ! 

5

Marie »