ILAC Service Excellence for Business à Toronto avec Morgane

seb-logo-horizontal-i

Mon année à ILAC Service excellence for business de Toronto

Ilac service excellence for businessJe suis rentrée du programme ILAC Service Excellence for Business à Toronto, il y a un peu plus de deux semaines, maintenant. Je vous écris ce mail pour remercier Oliver Twist de l’aide que vous m’avez fourni tout au cours de l’année, ainsi que pendant les procédures de départ (Visa, …)

De plus, je pensais qu’il serait bien, également, de vous transmettre mes impressions en général de cette année, pour les futurs étudiants souhaitant partir au programme ILAC service excellence for business.

L’école ILAC College

Tout d’abord, l’école en elle-même était vraiment bien. Les cours suivis étaient donnés majoritairement par des professionnels qui savaient de quoi ils parlaient. Il faudrait toute fois préciser qu’il y a 6 à 8 manuels à acheter durant la période de cours, le prix d’un livre étant de $30 si mes souvenirs sont bons. Mais, nous avons réussi à les trouver en PDF et sinon, revendre les livres à d’autres élèves était très simple.

La famille d’accueil

La famille d’accueil dans laquelle je suis arrivée était très accueillante. Néanmoins, les familles d’accueil se trouvent principalement à une heure ou plus de l’école. Ce peut être contraignant au début.

Pour ce qui est de la recherche d’appartement, la colocation reste la meilleure solution. Il existe bien des chambres ou petits appartements pour y vivre seule mais, ils sont souvent dans les « basements », ou ne sont pas dans un état très vivable. Les recherches sont assez longues (entre 1 ou 2 mois) et j’ai visité beaucoup de taudis, pour être honnête. Les prix peuvent paraître élever, mais repasser en euros, cela reste dans les prix que l’on peut trouver en France. J’ai eu énormément de chance en trouvant ma colocation dans le centre de Toronto (près de Wellesley station). Je payais $850 par mois, pour un condominium neuf avec salle de sport et spa disponible.

En général, la vie à Toronto est un peu cher, mais une fois avec un emploi, cela reste gérable. Le SMIC horaire est passé à $14/h. Mais c’est une ville très agréable, avec des gens vraiment très ouvert et le côté cosmopolite fait du bien. Il y a toujours quelque chose à y faire, y voir (merci BlogTO!). Ce fut un plaisir d’y avoir passé un an. Et le froid et la neige en hiver, jusqu’en avril, n’est pas si insurmontable que ça avec de bonnes chaussures et un manteau de ski. Je conseille de l’acheter sur place, ils sont fait pour ce genre de temps.

le Co-op (travail)

En ce qui concerne la recherche de travail pour le co-op,  ça m’a appris à aller directement auprès des entreprises, à passer des entretiens d’embauche, et au final à trouver un super co-op avec des managers et des employés adorables. Mais, il faut prévenir les futurs élèves que ces recherches prennent beaucoup de temps. Qu’il est important de se déplacer partout en ville (les co-ops étaient autorisés uniquement si ils étaient sur Toronto, d’ailleurs). Tout au long de la période de stage, il aura des papiers à remplir et à renvoyer auprès de la resposable, notamment pour notifier nos heures de travail (je conseille de faire un tableau Excel pour ne pas se perdre).

J’ai passé une très bonne année dans cette ville et mon anglais est devenu fluide en à peine trois mois.

J’espère que ces informations pourront aider, et je vous remercie encore pour tout !

Cordialement,

Morgane D.

Voir la vidéo réalisée par Déborah C., autre étudiante d’Oliver Twist au programme ILAC service excellence for business de Toronto : https://www.youtube.com/watch?v=dT3jpJA1GpY